Home anglais

Contact  |  Presse  |  Newsletter

POURQUOI artaq ?

POUR VALORISER CHAQUE ANNEE LES ARTISTES QUI « OSENT OSER » !!

Titi
Titi

Le Street Art est un mouvement artistique mature qui a longtemps été considéré au mieux comme art mineur, au pire comme acte de vandalisme, avec des signes réalisés illégalement à l'aérosol ou au pochoir sur les murs.
Le Street Art est partout, hier uniquement dans la rue, maintenant dans les salons, les musées, les maisons, les grandes et les petites collections, … C'est un art protéiforme que l'on appelle de plus en plus Arts Urbains par la richesse de ses écoles, de ses tendances et de ses styles. En passant du mur à la toile ou à l’image digitale, en passant de la bombe à la photo ou au collage d’images numériques, les artistes ne perdent pas l’âme et l’esprit du Street Art, bien au contraire. Jamais dans toute l’histoire de l’art  il n’y a eu une telle richesse et une telle abondance de talents qui suscitent l'engouement de tous les publics par leur convivialité, leur fraîcheur, leur éclectisme, et leur générosité. Les artistes osent tout, sur tous supports, avec toutes les techniques possibles !  Les artistes « osent oser » pour explorer inlassablement de nouvelles façons de s’exprimer.  Leurs langages, leurs codes, leurs valeurs inspirent des artistes de tous horizons dans toutes les disciplines. Le nouveau défi  des artistes des arts urbains n’est plus d’être reconnus par leur audace à braver l’autorité mais par leur audace picturale, leur talent, leur style.
Comme tout grand mouvement artistique, les Arts Urbains ont leurs grands et petits maîtres, leurs chefs de file et leurs suiveurs, leurs créateurs et leurs imitateurs. Et ils sont très nombreux, Parmi ceux-là de grands talents peinent à sortir de l’anonymat. Les sources actuelles (sites internet d’artistes, blogs, medias sociaux, expositions «attrape tout», galeries éphémères, …) ne sont pas toujours des sources de découverte mais de dilution des talents perdus sous des avalanches d’informations. La sélection des Artaq Awards contribue à révéler ces talents.

A qui s'adresse Artaq ?

A tous les artistes qui ont une personnalité assez forte pour penser gagner, qui aiment les défis et les challenges.
Artaq concerne les amateurs d’art et le grand public, les institutions, les galeries et la presse.
 
Rensone & Missy
Rensone & Missy
 
Angers
Artaq Angers
 
Pawzant
Pawzant
 
Katre
Katre

POURQUOI les artaq awards ?

des murs de la ville aux murs des galeries...

Astro
Astro

Le Street Art délaisse de plus en plus les murs de la ville pour entrer par la grande porte dans les maisons, les galeries, les institutions et les collections. Plus de 40 ans après sa naissance, le mouvement underground et hors la loi enthousiasme toutes les couches de la population, du grand collectionneur au simple spectateur.
Le Street Art réalise sa mutation et devient Arts Urbains.
Les images et les œuvres défilent au hasard des artistes, des galeries qui poussent et meurent à un rythme étourdissant. Il y a une frénésie quasi boursière dans ce nouvel eldorado artistique. Les institutions et les marchands reconnaissent et récupèrent le mouvement le plus ouvert et le plus populaire de toute l’histoire de l’art. L’argent est là et ne se cache plus.
Certains puristes s’interrogent sur la légitimité des nouveaux venus qui s’écartent trop des racines du mouvement. Ils crient même à l’imposture devant des travaux qui n’ont pas été exécutés dans la rue, sous l’adrénaline, en défiant les autorités. On peut comprendre le désarroi, voire la colère des « anciens » et les défenseurs d’une ligne authentique existant par et pour la rue. Mais tout mouvement artistique porte dans ses gènes le principe de l’évolution. La reconnaissance publique et les gains d’argent ne sont pas de symboles de compromission.
La rue n’est pas – n’est plus – une fin en soi. Elle est juste un lieu d’expression et d’existence parmi d’autres. Chaque artiste des Arts urbains incarne le créateur du 21ème siècle, protéiforme, qui allie progrès techniques et pratiques artisanales, s’empare des nouveaux moyens de reproduction et de diffusion des images pour aller toujours ailleurs, sur de nouveaux supports pour oser toutes les folies, créer son langage, ses codes et son style.
Il connait également les techniques du marketing et l’utilisation des médias sociaux pour entrer en contact avec son public. Cet artiste veut vivre de son art !
Sa légitimité d’artiste dépend moins de ses racines « rue » que de sa capacité à garder intact l’esprit du Street Art. Même s’il rêve de rejoindre le petit club de ses immenses stars comme Banksy, Obey, JR, Blu… sa principale motivation est toujours le plaisir de créer des images jamais vues, d’étonner et d’être reconnu par l’audace des formes et des styles.
Malgré un contexte institutionnel blasé, dans le « milieu de l’art » où l’on considère que tout a été fait et qu’une œuvre doit être intellectuellement raisonnée et justifiable, l’artiste des Arts Urbains préserve et stimule sa spontanéité, son instinct et sa singularité en se gardant de tout discours et de toute théorisation.

Chacun des artistes sélectionnés pour les Artaq Awards apporte une brillante démonstration de sa capacité à se régénérer en permanence et susciter encore et toujours l’engouement des publics par sa convivialité et sa fraîcheur, son éclectisme et la richesse de son univers.

Joseph OLESCZINSKI

 
Mimi the clown
Mimi the clown
 
Paris
Artaq Paris
 
Kaalam
Kaalam
 
Macay
Macay
 
Deft
Deft